Se rendre sur le Site                      Vue  Satellite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

L'Argens

 

 

 

- en rive gauche : l’Eau Salée, la Cassole, la Bresque, la Florieye, la Nartuby, l’Endre, le Blavet

- en rive droite : la Meyronne, le Cauron, la Ribeirote, le Caramy et son affluent l’Issole, l’Aille, le Fournel.

L'estuaire de l'Argens été profondément modifiée depuis la fondation de Fréjus en 49 av J.-C. en raison des apports sédimentaires et de la mobilité des embouchures de l'Argens et du Reyran (Historique). Plus près de nous, des plans d'eau ont été crées par les extractions de sablières. L'estuaire a été "fixé" récemment. La partie aval du Reyran a été canalisée. Les étangs au sud de Fréjus ont été asséchés pour implanter la base aéronavale et les quartiers de Fréjus-Plage et Port-Fréjus.

L'Argens est un site exceptionnel pour la pratique du canoë-kayak : cette rivière est en effet navigable sur 70 km.

Les rives de l'Argens offrent également des sites magnifiques pour l'escalade, comme par exemple au Vallon Sourn.

La pêche y est réglementée (barbeau méridional, truite, sandre, tanche, mulet, lamproie...).

L'un des oiseaux emblématiques de la basse vallée de l'Argens, le Guepier, niche dans les berges des sablières abandonnées.La biodiversité de la plaine de l'Argens est aussi liée à la juxtaposition de zones humides et cultivées

 

 

Principal cours d'eau du Var, l'Argens traverse le centre du département d'ouest en est sur 114 km. Il prend sa source à Seillons-source-d'Argens (près de Saint-Maximin) à une altitude de 269 m et se jette en mer à Fréjus. Caractérisé par une pente faible, il traverse successivement la Provence calcaire, la plaine des Maures et la Provence cristalline à l'approche du Massif des Maures. Il est impossible de présenter l'Argens sans parler de son bassin versant qui draîne la moitié du département (2700 km2) et de ses affluents :